Un Award pour le LGF !

A peine lancé et déjà récompensé

Le projet Learning Games Factory est lauréat du concours International IntraVerse Awards 2009 dans la catégorie « Projet ».
Il a également obtenu le second prix de la catégorie « Serious Game », notamment pour récompenser le travail mené par Hélène MICHEL au sein de l’ESC Chambéry sur les perspectives managériales du Serious Game.
Ces prix montrent tout l’intérêt déjà porté au projet LGF : c’est très encourageant pour la suite du projet et une belle motivation pour le travail à venir !

Le LGF recompense aux Intraverse Award 2009.jpg

Symetrix a eu l’honneur de représenter l’ensemble des partenaires du projet pour recevoir cet Award. La cérémonie a eu lieu dans le cadre du salon Imagina au Grimaldi Forum à Monaco (décidément on va finir par s’habituer aux endroits prestigieux, cf. notre présence au Serious Games Session Europe qui s’est déroulé dans de somptueux locaux également…). La remise de ce prix a été l’occasion de présenter de manière plus détaillée, et pour la première fois en public, le projet LGF.

Ce billet est donc aussi l’occasion de vous en dire un petit peu plus…

  • QUI ?

Symetrix est porteur de ce projet innovant, d’une durée de 2 ans, qui réunit 9 partenaires, industriels et laboratoires publics de recherche, autour de 3 axes fondateurs :

Partenaires du projet LGF.jpg

  • QUOI ?

Le projet LGF vise à l’élaboration d’un prototype d’ environnement numérique de conception, de réalisation et de diffusion de Learning Games. L’objectif de cet environnement est de combiner des outils de production accessibles et sophistiqués avec une plateforme collaborative de diffusion et d’intégration.

Le concept Learning Game Factory.JPG

La plateforme Learning Games Factory, destinée à des utilisateurs non spécialistes en développement informatique (acteurs traditionnels du e-Learning tels que des ingénieurs pédagogiques, concepteurs ou formateurs mais aussi des amateurs désirant partager et échanger leurs ressources pédagogiques et multimédia) fournira également un ensemble de bibliothèques d’objets réutilisables pour les Learning Games.

Le projet Learning Games Factory constituera ainsi un socle technologique dédié à l’édification d’un véritable patrimoine spécifique aux Learning Games.

Du point de vue scientifique et expérimental, le projet constitue également l’opportunité pour les partenaires affiliés au projet de mettre en place une plateforme d’expérimentation et de validation d’hypothèses de recherche sur les processus d’évaluation des compétences, d’analyses de traces en situation pédagogique et de régulation des activités pédagogiques.

  • POUR QUI ?

L’environnement Learning Games Factory sera en mesure de répondre aux besoins de tous en matière de création de Learning Games, du grand compte au grand public, en passant par les PME/PMI.

Public cible du projet LGF.jpg

 

 

 

Symetrix décroche le projet européen LGF

Symetrix se lance dans la future génération des Serious Games avec le « Learning Game Factory ». Ce projet labellisé à l’unanimité par le pôle de compétitivité IMAGINOVE, et co-financé par le Fonds Européen de Développement Economique et de Recherche, réunit neuf entreprises et laboratoires de la région Rhône Alpes : SYMETRIX, SBT, LES TANUKIS, GENEZIS, DAESIGN, LIESP-INSA de Lyon, Laboratoire d’Informatique de Grenoble, ESC Chambéry et SYSCOM- Université de Savoie.

Les Serious Games, au confluent du e-Learning et du jeu vidéo, offrent de multiples applications, de la formation initiale ou continue à la gestion des emplois et des compétences en passant par le développement personnel ou bien encore sur le knowledge management.

Grâce à l’introduction de nouvelles techniques de scénarisation et d’immersion, voire d’utilisation de mondes virtuels, ils constituent une offre croissante qui va permettre aux décideurs de moduler leurs pratiques autour de ces nouveaux outils, sur les dix ou vingt prochaines années.

Dans un marché en plein développement, le « Learning Game Factory » proposera une solution complète pour répondre aux défis des nouveaux usages en matière de formalisation, coédition, animation et transmission des savoirs.

 

 

 

Le projet Konstellations adoubé par l’OSEO

Ca y est ! C’est le résultat de plusieurs mois d’efforts de recherche et de veille technologique, de nombreuses heures passées dans la moiteur de notre salle de réunion, de plusieurs centaines de litres de café (bien fort !), de dizaines d’échanges tour à tour hilares, sérieux, houleux, amicaux, conflictuels mais toujours fructueux et regorgeant d’idées !

L’OSEO (on l’a appris hier) a accrédité le projet Konstellations comme projet innovant et nous a accordé son aide pour le développement du projet ! Nous sommes RAVIS de cette nouvelle qui vient confirmer notre « vision » du e-learning et nous permet de tenir toujours plus notre promesse de révolution dans le e-learning !

Rendez-vous donc ici-même sur le blog de Symetrix pour suivre l’actualité de Konstellations !

 

Konstellations intéresse les ministères

Nous ne résistons pas à vous faire part de l’intérêt qu’a suscité la présentation du projet Konstellations lors des conférences gratuites d’Ilearn Forum’08 et que François Godlewski, dans son blog, cite dans ses notes de lectures en ces termes :

« J’ai noté une présentation exposant qui m’a vraiment beaucoup intéressé, par Emmanuelle Villiot-Leclercq et Luca Bisognin (Symetrix/Groupe X-PERTeam) :

L’instrumentation des interactions pour le e-learning participatif.
L’émergence, via le web, de réseaux et d’environnements communautaires fait apparaître de nouveaux territoires pour le e-learning de demain. Quel modèle pouvons-nous proposer pour répondre à ce nouvel enjeu du e-learning participatif ? Le projet présenté, « Konstellations  » vise à :

  • soutenir la création, l’existence et l’évolution de communautés de connaissances dans le domaine du e-learning.
  • favoriser la production, la capitalisation et l’exploitation des connaissances intra et inter communautés (= convergence entre e-learning et knowledge management)
  • favoriser le développement et l’amélioration des compétences des membres de chaque communauté.
  • privilégier la circulation de l’information en favorisant des interactions basées sur la confiance entre les membres d’une communauté et entre les membres de différentes communautés.

Ces thèmes recoupent de très près ceux que je suis dans ma propre activité professionnelle (je les ai évoqués dans des articles de ce blog sur les compétences collaboratives) : les « e-skills » comme objectifs et comme moyens du e-learning et Enseigner et apprendre en ligne : à consommer avec « e-modération«  Je rêve donc que mon ministère devienne un partenaire de ce projet ! »

Merci à son auteur ! Nous sommes ouverts à tous les partenariats !

 

La « troupe Symetrix » en tournée sur les blogs !

Tout vient à point à qui sait attendre (pas trop quand même). La fortune vient à ceux qui se lèvent tôt (et qui rentrent tard aussi parfois). Petit blog deviendra grand (pour des raisons d’amour propre, maxi 1,80m). Notre première critique est parue sur e-learning infos, le « télérama » du e-Learning !

Je ne résiste pas à la tentation de vous la livrer :

The KnowAge : blog de la société Symetrix (concepteur d’outils e-learning et développeur de contenus e-learning sur mesure), blog collectif dont l’intérêt provient pour une bonne part des réflexions et des conseils que les praticiens de Symetrix proposent à leurs lecteurs. Avec parfois des posts qui ne manquent pas de drôlerie, quand les intervenants de Symetrix font état de certaines expériences vécues… Les auteurs se sont au reste affublés de pseudos décalés : hannibal lecteur, le crieur, le fou du roi, le geek, le prof, le reporter, le vengeur masqué ! Peut-être deviendrez-vous lecteur des aventures de cette troupe sympathique et compétente.

Nous sommes compétents, nous sommes décalés (normal, le jetlag Paris-Grenoble) et drôles (c’est vrai que ce terme revient souvent dans la journée : « Tiens c’est drôle, il est pas encore arrivé, il est quand même 11h ? T’es drôle toi, tu crois que j’ai 6 bras ?! » ). Moi je dis c’est la description de la société idéale ! Je signe tout de suite ! Ah j’ai déjà signé ?! Mince, je serais bien allée chez eux quand même.

En tout cas, je tenais à remercier l’auteur de cette critique, je viens d’être contactée par une chaine de télévision. On m’offre un poste de « chauffeuse de salle», certainement une nouvelle émission sur les transports de rire en commun.

Décalé, vous avez dit décalé ?

P.S. : par contre, si vous enlevez l’« aile » de « know|age », notre compétence en prend un coup

 

Symetrix, à la rencontre de futurs professionnels

Jeudi 17 janvier 2008, Emmanuelle Villiot-Leclercq, consultante e-learning chez Symetrix et partenaire du laboratoire LIG, est intervenue dans l’UE « Ingénierie des systèmes informatiques pour l’enseignement et l’apprentissage » du MASTER ICPS de l’Université de Grenoble. Cette unité d’enseignement s’intéresse à la spécification et à la modélisation des EIAH (Environnements Informatisés pour l’Apprentissage Humain).

Dans le cadre de cet enseignement, l’objectif de l’intervention de Symetrix était de présenter un exemple concret d’application de l’ingénierie des systèmes informatiques pour l’apprentissage dans un contexte d’entreprise e-learning. L’intervention s’est organisée autour de quatre temps forts :

  • la présentation du marché du e-learning,
  • un exemple de l’organisation des métiers et du processus d’ingénierie pédagogique chez Symetrix,
  • l’intérêt des normes pour notre domaine,
  • les grandes tendances du e-learning notamment en termes d’innovation.

Symetrix : la couleur du changement

Symetrix renforce sa communication et innove pour être toujours plus proche de vous.

Un blog, une galerie en cours de transformation, un site remis à neuf, Symetrix fait peau neuve et entre « en beauté » dans cette nouvelle année !!

Bonus : découvrez en exclusivité la métamorphose de notre logo…

 

Partenariat

Symetrix et l’équipe de recherche Metah de l’Université Joseph Fourier viennent de signer au 1er novembre 2007 une convention de collaboration pour participer à des actions conjointes visant à l’animation de communautés de chercheurs et de professionnels de la formation autour de la scénarisation.