Les outils du Social Learning

8 bonnes pratiques pour un social learning réussi

Grâce aux outils de partages et d’échanges issus du web 2.0, le social-learning offre des conditions d’apprentissage collaboratif bénéfiques à l’acquisition de connaissance. Il  favorise l’émergence naturelle de formations « informelles » entre collègues, là où la formation à distance ne proposait que des apprentissages formels non sociabilisés. En encourageant les apprenants à l’interaction via des forums, blogs, messageries, en créant un suivi de la formation et de ses évènements via des fils d’actualités ou autres tweets, il n’est plus question d’une transmission descendante du savoir mais d’une co-construction des connaissances.

Quelles sont donc les pratiques incontournables pour un social learning réussi ? Symetrix vous propose ici quelques exemples qui permettent de passer d’une vision « e-learning », pour laquelle les ressources étaient prédominantes, à une véritable vision « social learning », dans laquelle la manière de scénariser les ressources, de les mettre à disposition et de les associer à des outils web 2.0 va permettre la création de véritables liens humains entre les apprenants qui vont ainsi s’enrichir les uns les autres pour co-construire de nouvelles compétences.

 

Bonne pratique Bénéfice attendu Exemple d’activité mise en œuvre
Créer une communauté « d’apprenants » pour les faire communiquer, coopérer et participer efficacement. Favoriser le sentiment d’appartenance à une communauté Proposer une activité de type “ice breaking » au lancement d’un dispositif
Proposer des activités collaboratives Favoriser la collaboration entre les membres, co-construire les savoirs Donner l’accès à un glossaire éditable pour partager du contenu de manière collaborative
Proposer des activités de production et de partage d’idées Favoriser la production d’idées et le partage d’expérience Mettre à disposition un blog communautaire dans lequel les apprenants peuvent publier, commenter et évaluer des billets
Inciter les apprenants à interagir avec les autres membres de leur groupe via des forums ou messages privés Favoriser les interactions Mettre à disposition une salle de conférence en ligne dans laquelle les apprenants peuvent se rejoindre pour discuter et partager des documents
Afficher et animer les événements et actualités de la communauté Favoriser les échanges et animer le dispositif au-delà du cadre pédagogique formel Mettre en place un système de notification (via un réseau social ou par mail) pour informer des dernières actualités, activités disponibles, actions réalisées par les autres membres etc.
Mettre en place un système d’auto-évaluation et d’évaluation par les pairs Valoriser l’expérience et les compétences
Encourager la co-construction de connaissances
Valoriser l’évaluation par les pairs en comptabilisant les commentaires et les « like » déposés par d’autres apprenants sur un billet publié dans un blog communautaire
Mesurer la contribution de chaque membre et actionner les leviers de reconnaissance et de motivation Favoriser la participation et l’entraide Mettre en place un tableau de bord individuel permettant d’afficher les badges obtenus, le classement, la progression etc.
Gamifier l’approche collective pour favoriser la coopération et les échanges Favoriser la coopération
Augmenter la motivation
Mettre en place des badges collectifs, nécessitant soit la collaboration soit la coopération entre les membres d’un groupe