Symetrix au forum de l’Interaction Tactile et Gestuelle

Les 10, 11 et 12 juin 2010, s’est déroulé à Lille, le 1er Forum sur l’ « Interaction Tactile et Gestuelle ».

Cet événement était destiné à découvrir les technologies permettant de nouvelles interactions (capteurs de mouvements, écrans tactiles, tables multitouch, etc.) et à échanger sur les usages qu’elles nous permettent d’envisager pour aujourd’hui et demain.

Les écrans tactiles et tables multitouch étaient majoritaires parmi les outils présentés. Les possibilités qu’ils nous offrent font qu’ils méritent que l’on s’y attarde un peu…

Microsoft_Surface

Avec la médiatique table Surface de Microsoft, mais aussi les prototypes d’autres firmes et les nombreux modèles artisanaux, nous sommes sur le point d’assister à un grand bouleversement dans nos rapports à l’écran et les interactions que nous allons avoir avec lui. En partie grâce à la possibilité d’interagir avec un objet multimédia « au toucher », mais surtout parce que le dispositif interactif est posé à plat.

Nous préférons donc, plutôt que « table multitouch », parler de Surfaces Interactives Partageables :

  • Surfaces parce qu’il s’agit d’un espace plane et horizontal
  • Interactives parce que ce même écran nous permet de communiquer avec des objets multimédias
  • Partageables parce que nous avons pour la première fois la possibilité d’agir à plusieurs en même temps, sur un même espace (physique) de travail.

Ces outils permettent d’envisager autrement l’interaction multimédia. Nous ne sommes plus dans un cas de figure où l’écran isole les participants ; ou dans celui où la communication entre les participants est séparée physiquement du sujet comme dans le cas d’une projection. Nous sommes en présence d’un objet multimédia réellement partagé dans un cadre présentiel. Nous pouvons nous faire passer des objets bien sûr, mais nous pouvons surtout voir physiquement ce que font les autres, les corriger sans avoir à s’approprier un outil d’interaction unique (de type clavier-souris), montrer simplement du doigt, comparer, construire ensemble, etc.

L’écran n’est plus un frein à la communication présentielle, il devient un prétexte à la communication.

Cependant me direz-vous, nous sommes loin d’avoir à notre disposition des outils aussi chers et rares pour nos formations. De plus, il arrive tous les jours ou presque, de nouveaux gadgets très prometteurs mais très peu sont utilisés au final.

Je vous répondrai alors que nous ne sommes pas obligés d’attendre. Une simple tablette tactile permet dès aujourd’hui d’exploiter ces nouvelles pratiques… pour peu que l’on prenne l’habitude de ne plus l’utiliser comme un écran personnel et, simplement, qu’on la pose sur une table. Pour résumer :

surfaces_tactiles_partageables