Learning Game : une taxonomie pour classifier les jeux

Dans notre quête permanente pour collecter des travaux de référence sur les jeux et l’apprentissage, nous avons fait la connaissance de J.H.G Klabbers. Ses travaux nous montrent que nos confrères néerlandais s’intéressent eux aussi à l’utilisation du jeu dans la formation et leurs recherches sont des plus enrichissantes. En voici une illustration…

J. H. G. Klabbers est chercheur en sciences économiques et sociales et en management. Membre de l’association ISAGA (International Simulation and Gaming Association), il a publié de nombreux travaux sur les jeux et simulation et leur utilisation dans l’apprentissage.

A travers l’élaboration d’une taxonomie pour classifier les jeux et simulations (Klabbers, 08), ce chercheur néerlandais vise la construction d’un cadre pour décrire la variété de jeux existants, aussi bien les jeux « traditionnels » que les jeux vidéo, que ce soit pour le loisir pur ou pour la formation.

Pour construire sa taxonomie, Klabbers a étudié des classifications de jeux existantes : aucune ne s’est avérée en mesure de répondre entièrement à ses besoins dans la mesure où elles ne permettent pas de révéler la structure des jeux, objectif central des travaux du chercheur. Klabbers s’est donc démarqué des travaux précédents en s’appuyant d’une part sur la théorie des systèmes sociaux et, d’autre part, sur la théorie sémiotique des jeux de Marshev et Popov.

Dans la taxonomie de Klabbers, le jeu, vu comme un système social, est donc constitué d’acteurs, de rôles et de ressources. Chacun de ces éléments constitutifs est décrit selon 3 points de vue correspondant à l’approche linguistique de Marshev et Popov :
– la syntaxe du jeu : sa forme, l’agencement des éléments et règles du jeu ;
– la sémantique du jeu : son contenu, l’interprétation et la signification des éléments du jeu ;
– la pragmatique du jeu : sa conception et son utilisation.

En vue d’utiliser cette taxonomie à des fins de conception de jeu, Klabbers ajoute à ce cadre de définition des éléments de spécifications précis à définir par le concepteur : client, intention visée avec le jeu, sujet traité, public cible, contexte d’utilisation.

La taxonomie élaborée par ce chercheur nous semble très intéressante dans la mesure où elle permet de décrire les jeux de façon très complète : structure, contenu, usage. Nous menons un travail de réflexion approfondi pour envisager son utilisation dans le cadre de notre activité de conception de Learning Games. Nous vous tiendrons informés des résultats de nos recherches !

Référence :
Klabbers, J. H. G. (2008), 2nd edition, The Magic Circle: Principles of Gaming and Simulation, Sense Publishers