Apprentissage et communautés en réseau

Depuis 1995, l’équipe TéléApprentissage Communautaire et Transformatif (TACT) de l’Université de Laval au Québec participe activement au renouvellement des pratiques pédagogiques par voie des communautés en réseau (communautés de pratique, d’apprentissage et thématiques). Son étroite collaboration avec le Centre Francophone d’Informatisation des Institutions (CEFRIO) dans le cadre du Programme PROTIC et du projet EER (Ecole Eloignée en Réseau), lui ont valu d’étudier et de développer les ponts numériques nécessaires entre l’apprentissage en Université et le terrain (les milieux).

Le 25 juin, à l’occasion du dernier séminaire international Tematice de l’année, Thérèse Laferrière – directrice du TACT – nous a proposé trois types de débats correspondant à trois cas bien spécifiques de situations collaboratives soutenues par des environnements en ligne.

La première étude a ainsi porté sur le design participatif d’un cours hybride dans le cadre du programme PROTIC du CEFRIO. Thérèse nous a présenté l’environnement Knowledge Forum utilisé pour ce programme et développé par son équipe : un outil de télécollaboration permettant de soutenir les processus de co-construction des connaissances et l’apprentissage par les pairs au sein d’une communauté. Cette étude nous intéresse, chez Symetrix, à plus d’un titre et notamment sur le plan des échaffaudages utilisés pour la co-élaboration des connaissances au sein de Konstellations.

La seconde étude, quant à elle, portait sur la participation de TACT au projet EER (Ecole Eloignée en Réseau). A travers ce projet, l’équipe a pu développer et expérimenter la mise en place d’un outil d’observation de l’activité de communautés d’apprentissage en réseau.

La troisième étude portait quant à elle sur l’évaluation de la participation au sein d’un réseau d’entraide à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes (ISPJ). Sous couvert du cadre conceptuel et analytique de Wenger, l’étude a permis de mettre en évidence les critères d’émergence de Communautés de Pratique au sein d’un réseau. La nécessité d’explorations supplémentaires sur les problématiques de réputation et de reconnaissance au sein du réseau ont retenu notre attention (un point sur lequel nous attendons avec Konstellations des évolutions intéressantes…).

Ces trois études viennent non seulement confirmer la nécessité de prendre en compte les intentions des utilisateurs de façon tangible dans l’environnement informatique de collaboration (d’où la nécessité d’accompagnement et d’animation de l’activité au sein de l’environnement) mais ces études nous confortent également dans l’idée de ne plus considérer l’intention seule mais le couplage intention/incentive comme un facteur clé d’appropriation/efficacité de l’environnement. Il s’agit là, selon nous, d’un facteur clé de réussite et que nous mettons en oeuvre chez Symetrix avec le projet Konstellations (patience… patience…).

Pour étendre la réflexion, remarquons également la parution aux éditions Hermès/Lavoisier de l’ouvrage collectif Environnements informatisés et ressources numériques pour l’apprentissage sous la direction de Monique BARON, Dominique GUIN et Luc TROUCHE. Cet ouvrage collectif résulte d’un symposium du Réseau international de recherche en éducation et formation et propose des regards croisés sur les interactions entre concepteurs et utilisateurs.

Merci à François Godlewski, chargé de mission “technologies pour la connaissance” au ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables, de nous avoir indiqué ce séminaire qui conforte notre vision pour le projet Konstellations et nous ouvre également de nouvelles pistes exploratoires sur l’apprentissage informel.