Vers de nouveaux paradigmes d’apprentissage ?

Le numéro de mars 2008 d’Elearningpapers est consacré à l’impact de TIC de nouvelle génération (web 2.0) sur l’individu mais aussi sur les entreprises du monde de la formation.
Nous avons lu avec intérêt l’article de Richard Straub qui articule cette évolution technologique au concept d’ « ouverture » de nos structures économiques et sociales et l’article d’Antonio Bartolomé qui s’interroge sur les nouveaux paradigmes d’apprentissage en émergence.

Pour ce dernier, il n’y a pas, dans l’immédiat, une véritable remise en cause de la façon de former et d’apprendre malgré ces évolutions.

Le web 2.0 a cependant permis d’aller vers le elearning 2.0 et de modifier « effectivement des aspects essentiels des cursus scolaires traditionnels » :

  • « Le Net, en tant que plate-forme, en tant que système s’appuyant sur différents types d’appareils, modifie l’idée d’« étudier n’importe où, n’importe quand ».
  • « L’intelligence collective et les expériences enrichissantes des utilisateurs affectent le concept d’« autorité dans les systèmes pédagogiques ».
  • « Les libellés et les lecteurs de RSS nous permettent de revisiter la taxonomie traditionnelle, l’organisation des connaissances et la recherche d’informations. »
  • « La possibilité de choisir entre plusieurs types d’appareils pour travailler sur des tâches d’apprentissage (PDA, iPod, ordinateur…) semble se réduire à une question purement technique sans grande importance, et pourtant elle implique la possibilité d’apprendre à tout moment : en voyageant, en marchant, etc. À l’ère du Web 2.0, la différence entre le temps consacré à l’étude et le reste du temps semble s’estomper. »

Ce sera l’augmentation constante de pratiques d’apprentissage informel qui constituera à moyen terme un levier fort de changement et interrogera les organismes de formation e-learning.