e-learning et approche constructiviste

Une étude du Groupe interinstitutionnel de recherche en formation à distance issu de différentes universités du Québec montrent que les pratiques actuelles en formation à distance s’appuient sur des modèles académiques de l’enseignement traditionnel et en face à face. Pour ces chercheurs, il s’agit d’identifier plus précisément le modèle pédagogique qui serait adapté à la formation à distance.

Ils définissent la formation à distance « comme une pratique éducative privilégiant une démarche d’apprentissage qui rapproche le savoir de l’apprenant. L’apprentissage est ici considéré comme une interaction entre un apprenant et un objet (Deschênes et Lebel, 1994; Not dans Tochon, 1992; Morf, 1994; Piaget, 1975 cité par Legendre-Bergeron, 1980) conduisant à une représentation mentale qui constitue un outil pour comprendre le monde (la réalité), s’y adapter ou le modifier en intervenant. La démarche utilisée par la formation à distance pour réaliser l’apprentissage se caractérise par : 1) l’accessibilité, 2) la contextualisation, 3) la flexibilité, 4) la diversification des interactions…».
En ce sens, l’approche constructiviste leur semble la plus productive pour contribuer à l’élaboration du modèle théorique pour la formation à distance car :

  • les connaissances sont construites
  • l’apprenant est au centre du processus
  • le contexte d’apprentissage est fortement pris en compte

Elle constitue par ces différents aspects une assise pertinente pour la formation à distance.

A lire :
Deschênes A.J., Bilodeau H., Bourdages L., Dionne M., Gagné P., Lebel C., Rada-Donath A. « Constructivisme et formation à distance »