Représentation graphique et communautés

Dans le cadre du développement du projet Konstellations, Symetrix accueille des stagiaires sur différents sujets.
Un des travaux de R&D a porté sur la représentation graphique des connaissances au sein de communautés de pratique.
L’utilisation des cartes conceptuelles pour la représentation graphique de connaissances a fait l’objet d’approfondissements théoriques et techniques importants depuis de nombreuses années. Dans le contexte actuel des réseaux sociaux, du web sémantique et de la multiplication des outils dits web 2.0, la représentation graphique des connaissances revêt un nouvel intérêt.
Il existe plusieurs modélisations possibles pour représenter un réseau social selon des critères ergonomiques et le type d’informations qu’on veut mettre à la disposition de l’utilisateur.

L’objectif de ce stage a été de réaliser un prototype d’une application pour la représentation graphique à partir des informations rassemblées sur une communauté de pratique.

Ce travail a donné lieu à :

  • une recherche sur les cartes conceptuelles et les différentes approches utilisées pour leur réalisation suivant le domaine sur lequel elles sont appliquées et l’objectif voulu ;
  • une comparaison des différentes applications courantes utilisées pour la représentation cartographique de connaissances, aussi a été faite une étude sur les langages de description formelle (RDF, FOAF) utilisés pour décrire des ressources Web et leurs métadonnées, et leur utilisation dans le monde des cartes conceptuelles.
  • une sélection de l’application la plus adaptée et pertinente à notre besoin qui est de représenter les communautés de pratique.
  • une étude du code source de l’outil et des différentes modifications qu’on doit faire pour l’adapter le plus à notre besoin de modélisation.

Un peu de terminologie et de technique :

FOAF (Friend of a Friend) est un vocabulaire RDF permettant de décrire des personnes et les relations qu’elles entretiennent entre elles. Chaque personne est identifiée par un fichier FOAF, qui peut être placé n’importe où sur le Web, et qui contient, dans des champs normés et en XML, des informations la décrivant. Ces informations peuvent être :

  • Données de base (nom, prénom, etc.)
  • Informations personnelles (centres d’intérêts, connaissances…)
  • Comptes en lignes (email, messageries instantanées…)
  • les documents et images (textes produits par la personne, photos personnelles…)
  • Groupes

La dernière catégorie est particulièrement intéressante : elle permet le rattachement d’une personne à une organisation (association, entreprise) mais surtout, plus généralement, à un “groupe” quelconque. Il peut s’agir d’un groupe structuré (parti politique), informel, ou simplement d’une communauté en ligne. FOAF permet donc de représenter le regroupement d’individus selon plusieurs groupes, à la manière des fonctions proposées par les nombreuses “communautés sociales” en ligne.

Symetrix remercie Youssef Elyamani, stagiaire de l’Université Joseph Fourier, pour son travail au sein de notre équipe.