5h36 ou comment aller au iLearning Forum

A 2 jours et surtout deux nuits, (dont une très courte) du iLearning Forum 2008, il fallait que je vous parle de notre moyen de transport préféré. J’ai nommé le train (matinal).
Nous sommes spécialisés dans la formation à distance mais il reste encore du chemin à faire avant de gérer l’ensemble de la chaine de loin. Environ 500 km. Parfois, mieux vaut un petit déplacement que de longues mails. Vous avez dit petit déplacement ? Lisez ce qui suit et vous ne regarderez plus jamais pareil les employés de Symetrix. Ou les trains. Au choix.

Un déplacement comment ça marche ?
La veille : Il faut se préparer mentalement, l’annoncer aux collègues (-je prends le 5h36 demain ; – Tu prends le 5h36 ? LE CINQ HEURES TRENTE SIX ? Wow, vous avez entendu, il/ elle prend le cinq heures 36 ! Respect !), anticiper son retour, quitter à 17h et se coucher à 18h.

Jour J : 4h du mat’, j’ai des frissons, je claque des dents (+ ou moins 1h selon le degré de préparation la veille du déplacement) :
On s’extirpe du lit (ou on se fait pousser hors du lit selon la durée de vie commune avec son partenaire car c’est bien connu, les déplacements nuisent à la vie de couple) et on se dirige vers la cuisine/SDB/toilettes, on se cogne aux portes, on trébuche sur un objet qui traine, on marmonne des insultes inintelligibles où il est question de massacre à la tronçonneuse et de clients %ù*$. Un café, une tâche, échange d’insulte avec la cafetière, changement de costume, on se re-cogne aux portes ET on réveille ses enfants ou son chien, échanges d’insultes avec le conjoint (les déplacements nuisent énormément à la vie de couple) et enfin à 5h on monte en trombe dans un véhicule (version taxi 4 offert par la société ou sa propre voiture) pour se rendre à la gare et prendre le TGV n°6508, plus connu sous le nom du «5h36».

5h36 : le fameux, l’incommensurable, l’irremplaçable, le %*ù$** qui nous arrache à Grenoble et notre lit douillet. (Si je croise celui qui a eu l’idée lumineuse un jour de dire « et si on mettait un train à 5h36 pour Paris ? » …) Un train toujours bondé. Bondé mais silencieux. En même temps, à 6h du mat’ qui pense à parler… Et qui pense tout court ?. On dit souvent que le TGV est idéal pour finir sa nuit travailler. Calme et confort. C’est vrai ; dans un réflexe professionnel, toute personne munie d’un ordinateur le sort aussitôt installé. Trois virages et bâillements plus tard, l’écran de veille reste le seul élément qui porte bien son nom. Parfois pourtant, certains costumes cravates résistent encore et toujours à l’envahissant sommeil devant leur écran. Devant tant de conscience professionnelle, nous nous penchons discrètement (éviter la partie à 300km/h dans un virage pour la manœuvre) afin de découvrir enfin le secret de ces bourreaux de travail : 1/ ils allument leur PC. 2/ ils lancent n’importe quelle application sérieuse 3/ un coup d’œil à droite/ Un coup d’œil à gauche 4/ ils sortent discrètement de leur veste un DVD. Pour rester éveiller en effet, rien ne vaut Camping ou le gendarme en ballade. Une fois le film terminé, il reste environ 1h de voyage, les cols bleus reviennent à l’étape 1 du voyage (et pour le coup s’endorment).

3 heures plus tard (+ ou – 1/2 heure de retard dépendant de la force des vents et /ou des horaires des marées) : arrivée à destination. En plus d’un manque de montagnes évident, il nous faut encore affronter le métro, le RER, les trains de banlieues pour atteindre le rendez-vous. A 10h, enfin arrivés à bon port, un dernier combat se profile perdu d’avance : rivaliser d’éveil avec le parisien levé lui à 9heures moins 1 (personnage glorifié par Florence Foresti).

Alors moi J’accuse ! Dis, Captain Kirk, quand est-ce que ta cabine de téléportation sera au point ? Ça urge maintenant, un pan entier du e-learning risque de tomber…du lit.

Edit : on m’a informé que le 5h36 a disparu, paix à son âme. Le 5h21 a pris le relais. arrrrrrrrrrrgggggghhhhh